Assise sur la banquette arrière de l’auto, ma mère, un carnet sur ses genoux, crayonnait. Elle croquait sur le vif le dos d’une montagne, la perspective d’un chemin, annotant les tons et les couleurs du paysage qui défilait sous ses yeux. Ces carnets, nombreux, servaient plus tard à la réalisation de ses tableaux.

Les esquisses et dessins ici présentés datent du milieu des années 80. À part les dessins de personnages plus appliqués réalisés lors d’ateliers, on reconnaîtra aisément les thèmes chers à Marcelle Simard qui resteront toujours omniprésents tout au long de sa carrière : arbres, horizons, perspectives et de façon plus sporadique les thèmes à caractère urbain tel que la silhouette d’une contrebasse ou d’immeubles.

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player